Select Page

les victimes de l'holocausteDSC_0052Bruxelles – Ce jeudi 9 février s’est tenue la conférence-débat organisée par la CCDH Belgique (Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme): “Réflexions sur les persécutions raciales et religieuses”, dans le hall d’Information des Eglises de Scientologie pour l’Europe.

Le but de cette conférence était de mettre en évidence ce qui se cache derrière les persécutions raciales, ethniques et religieuses, notamment en cette période de commémoration des victimes de l’holocauste.

Frédéric Grossmann, Président d’honneur de la CCDH France s’est exprimé sur le sujet, faisant découvrir à l’assemblée le véritable rôle joué par la psychiatrie.

Il a présenté un des outils d’éducation de la CCDH, un documentaire intitulé “L’ère de la peur: le règne de terreur de la psychiatrie”, qui révèle de nouveaux faits choquants sur l’influence cachée de la psychiatrie derrière les horreurs commises par Hitler et ses hommes de main sur ceux qu’ils considéraient comme «indignes de vivre», durant le Troisième Reich dans l’Allemagne nazie.

Ce documentaire dévoile les faits concernant les programmes de meurtre de masse qui ont précédé l’Holocauste et les psychiatres qui les ont conçus, organisés et mis en œuvre, allant jusqu’à décider qui allait vivre et qui allait mourir. Il documente comment près de 300 000 personnes mentalement ou physiquement handicapées ont été tuées et 6 000 autres sont mortes des suites d’opérations de stérilisation forcées.

Frédéric Grossman a déclaré que :”Ces atrocités psychiatriques n’ont pas pris fin avec la fin de la Seconde Guerre mondiale. En fait un grand nombre des mêmes actions oppressives de la psychiatrie à l’ère nazie, telles que le kidnapping, l’incarcération non volontaire, le traitement forcé et l’enlèvement de force d’enfants, se produisent encore aujourd’hui et à une fréquence alarmante dans tous les pays civilisés, y compris en France et en Belgique.”
Méticuleusement documenté et fondé sur une multitude de films d’archives, “L’ère de la peur” fournit un calendrier complet des faits à l’origine de cette période honteuse de l’histoire et montre comment les psychiatres les plus coupables ont réussi à échapper à la justice après la guerre, se sont réintégrés dans l’Allemagne d’après-guerre et ont fait de leur idéologie raciste le fondement même de ce qui est devenu aujourd’hui la psychiatrie moderne.

La CCDH est un organisme apolitique, non religieux, à but non lucratif qui se consacre exclusivement à l’éradication des abus dans le domaine de la santé mentale et à la protection des patients et même du grand public, car la tendance actuelle est de faire de chacun de nous un futur patient. Ses principes directeurs sont exprimés dans la Déclaration des droits de l’homme pour la santé mentale.

La CCDH est une organisation internationale comprenant plus de 250 antennes dans 30 pays. Elle a été créée aux Etats-Unis en 1969 par l’Eglise de Scientologie et le professeur émérite de psychiatrie, le Docteur Thomas Szasz, écrivain et philosophe de renommée internationale, dans le but d’exposer les violations des droits de l’homme commises en psychiatrie et d’assainir le domaine de la santé mentale.
Pour visionner le documentaire :
www.youtube.com/watch?v= PX4DnG7eHBI
Pour s’informer: fr.cchr.org